[Archives] Oui.

Cet article a été écrit en 2016, il sera corrigé/mis à jour prochainement.

Si j’ouvre ce blog, ce n’est pas anodin. S’il y a un sujet que j’évite systématiquement en stream, et une question qui revient trop souvent, c’est celle liée à mon genre.

Oui, je suis Transgenre.

Voilà, c’est dit, c’est fait. C’était un secret de polichinelle, mais au cas où vous n’auriez pas été au courant, vous l’êtes à présent. J’anticipe les questions qui vont suivre. Je n’aborderai pas ces questions en stream, ni sur twitter. Je suis streameuse d’Hearthstone, pas représentante LGBT. C’est ni mon métier ni mon envie de partir dans des débats X ou Y. Néanmoins, puisque je sais que tous ne sont pas à l’aise avec ce sujet, j’explique.

Comment ça, Transgenre ?

Être Transgenre, c’est souffrir de dysphorie du genre. En clair, c’est lorsque votre genre (homme/femme, garçon/fille) ce que vous avez dans la tête, ne correspond pas à votre sexe (mâle/femelle).

La définition exacte ici :

– Une non concordance de genre marquée entre les expériences de genre vécues et les caractéristiques sexuelles primaires ou secondaires
– Un désir fort de se débarrasser des caractéristiques sexuelles primaires ou secondaires d’un des deux sexes du fait d’une non concordance marquée entre l’expérience de genre vécue et le genre assigné
– Une attirance forte pour les caractéristiques de l’autre sexe
– Un désir fort d’appartenir à l’autre sexe ou à tout autre genre alternatif différent du genre assigné
-Une volonté forte d’être reconnu comme appartenant à l’autre sexe ou à tout autre genre alternatif différent du genre assigné
– La conviction d’avoir des réactions et des sentiments appartenant à l’autre genre ou à tout autre genre alternatif différent du genre assigné.

Pourquoi ?

J’ai eu la malchance de perdre ma mère à l’âge de 3 ans, puis mon père m’a abandonné pour mes 8 ans. Ce genre de traumatisme à la petite enfance cause parfois cette dysphorie. C’est quelque chose dont je suis consciente depuis toute petite. Je suis suivie par des psychiatres, des psychologues, des endocrinologues. Ce n’est pas un caprice, ni un coup de tête, ni un « délire » ou un « fantasme » mais bien quelque chose qui m’est indispensable si je veux être heureuse, profiter de la vie. Certaines personnes vivent toute leur vie avec ce problème sans pouvoir l’assumer, et passent à coté de leur vie, par peur d’être jugées et mis au ban de la société.
C’est un problème médicalement reconnu depuis longtemps, même s’il est plus facilement accepté dans certains pays que d’autres. La France est assez arriérée à ce sujet.

Et ça change quoi ?

Rien du tout, du moins j’apprécierai. Je travaillerai toujours de la même façon. Si je pouvais ne plus évoquer le sujet, hormis sur cette page, je le ferai. Mais évidemment, certaines personnes, par immaturité, par le fait d’être mal à l’aise avec leur propre identité, parce qu’ils ont des convictions religieuses, ou plein d’autre raisons, ne l’acceptent pas.

Personnellement, je me fiche de savoir si telle personne est hétéro, homo, athée ou religieuse, de gauche ou de droite, transgenre ou cisgenre. Si je viens la voir jouer à un jeu, ce qui m’importe c’est qu’elle me divertisse ou m’apprenne des choses.
Ne me donnez pas du  « il/elle » ou du « monsieur/dame ». Je suis une femme. Une femme transgenre, « une trans  » si vous voulez, mais une femme.

Je tiens à préciser que j’en parle maintenant publiquement. Quand j’ai commencé, j’ai considéré que ça ne concernait pas tout le monde. Évidemment, les gens que je fréquente, mes amis ou mon patron, sont au courant quand je l’estime nécessaire. Il n’y a pas volonté de tromper. Mais dans le cadre d’un stream, vous ne devriez (normalement) pas vouloir tomber amoureux, ou vouloir des relations. Ça ne devrait pas concerner les spectateurs.

Pourquoi en parler maintenant ?

J’ai commencé à stream il y a 5 mois. A ce moment, le stream était l’occasion de partager ma passion avec des gens. Le soucis quand on s’affiche transgenre, c’est qu’on ne vous parle que de ça, on vous met dans cette case, et c’est tout. Personnellement, je suis passionnée par les univers fantastiques/sf, par les jeux, bref, « geek ». Naïvement, j’avais envie de parler de ça, pas de mes problèmes. Lorsqu’on joue, c’est justement pour ne plus penser à ses soucis, pour rêver.

Et plus terre à terre, j’ai vu comment sont traités les transgenres par la communauté twitch, j’ai vu Scarlett et Remilia par exemple. Je n’avais pas vraiment envie de m’exposer à autant de haine.

Demain, je vais partir à la Gamers Assembly, et rencontrer réellement les gens. Je ne peux pas rester sur internet et me cacher. Et évidemment, ça se saura. Parce qu’une transition prend du temps (on parle en années), les démarches en France sont longues avant que ce soit «définitif ». Je préfère donc pouvoir vous l’expliquer ici, que de voir les rumeurs grossir, voir des gens me faire chanter ou me menacer parce que je garde le secret.

La cancérisation du chat

Dans mon activité, je suis en relation directe avec le spectateur. Je vais me permettre d’anticiper toutes les remarques que j’ai déjà pu lire à droite à gauche, pour y répondre ici.

Est-ce que tu peux nous parler de la transformation ?

Non, comme je l’ai dis, je stream du jeu vidéo, pas ma vie. Alors, parfois, je vais vous dire que je ne streamerai pas le lendemain, parce que j’ai rendez vous chez un spécialiste a 3h de route de chez moi. Mais ça s’arrêtera là. Si des parents me lisent et sont effrayés que je puisse en parler a des enfants, non, je n’en parlerai pas.

Tu es un trav/travelo/travesti ?

Non. Un travesti fait ça pour son plaisir ou épisodiquement. On considère justement mal les transgenres car on les assimile aux travestis. Du lever au coucher, je ne change pas, je reste la même, je n’ai pas le choix.
(utiliser trav ou travelo est pas très respectueux comme terme)

« Tu devrais te cacher/te suicider/tu es un blasphème/tu représente la déchéance de la société occidentale/tu es un monstre/c’est contrenature/amoral/tu sera toujours un homme » et je devrais avoir le droit d’exprimer cette opinion.

1/ j’ai déjà entendu toutes les atrocités possible à propos de ma condition, et ce genre d’avis m’importe peu. C’est quelque chose dont j’ai besoin pour vivre, point.
2/Va exprimer ton opinion ailleurs.

Déjà qu’on peut plus rien dire sur les homo et les juifs, maintenant il faudrait aussi plus rien dire sur les trans ?

J’ai rien contre le politiquement incorrect, mais concernant les transgenre, ça contribue à véhiculer une image néfaste. Peu de gens connaissent des transgenre dans leur entourage. En répandant des clichés et uniquement des clichés, on se retrouve face à des gens transphobe, ce qui contribue à la peur de certaines personnes de sortir de leur placard.. et le serpent se mord la queue. Faut pouvoir rire de tout, mais si c’est pour lire 50 blagues par heure à ce sujet, c’est plus vraiment original.

Et les tournois féminins, alors ?

Sur un jeu où il y a une différence flagrante entre les hommes et les femmes, la question pourrait se poser. Mais en général, les tournois féminins sont là pour encourager celles qui redoutent un milieu trop sexiste à pouvoir se lancer, pour montrer que le jeu vidéo c’est pas qu’un truc de mec. Je continuerai donc de participer, si on m’y invite.

Ca y est, c’est la mode en 2015/16, on en parle tout le temps

Alors, j’aurais aimé ne pas devoir attirer l’attention la dessus, mais je le dois. Je n’ai pas envie qu’on me dise que je suis « courageuse » de faire ça. Je ne savais même pas que c’était possible de changer que je rêvais de pouvoir changer. Peut être que c’est plus facile maintenant qu’il y a 20 ans oui, et que c’est une chance pour moi. A l’âge de 12 ans, en 2005 j’étais déjà Maethandra sur WoW. J’en ai presque 23 à présent, j’essaye juste d’être heureuse.

 

Voilà, je suis contente d’avoir pu enfin sortir ça du panier. Je suis consciente que certains décideront d’arrêter de me suivre, que d’autres seront hostiles. J’espère juste ne pas trop décevoir certaines personnes, et pouvoir continuer à vivre ma passion.

Axelle

Publicités

68 réflexions sur « [Archives] Oui. »

  1. Bonjour Maethandra , tu n’as jamais été ma streameuse préférée , mais tout d’abord un gros bravo pour ton courage , là où je suis outré c’est quand je vois cette bande de lâches qui quitte Millenium alors qu’ils en fesait la pub depuis des années , la vidéo de Torlk « FAQ » est un scandale aucune réponse que l’on veux entendre (sauf pour les moutons lobotomisés) , en expliquant qu’il ne te reprenne pas car tu repetes les trucs que l’on te dis etc ( pas de confiance en toi en gros ) bizarrement tu aurais eu une tres grosse paires de seins etu n’aurais pas ete transgente ils t’auraient pris sans aucun doutes , mais voilà tu n’es pas l’élément commercial qu’ils recherchent malheureusement et je trouve cela plus que dégeulasse , je suis outré et énervé , je te souhaite de réussir de ton côté et tous le bonheur du monde .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s